14 avril

Technologie

A chaque époque, sa technologie. Dernièrement, B. (mon ami de Lyon), peintre et dessinateur s’est offert un Ipad après avoir vu les dernières créations d’Hockney. Muni de son nouveau jouet,  il a voulu prendre sa voiture et aller dessiner dehors ce qui ne lui était pas arrivé depuis très très longtemps. De même que l’impressionniste doit techniquement son existence  à l’invention du tube de peinture, l’Ipad suscite des nouveaux peintres en extérieur. Je n’ai pas eu de nouvelles depuis. Il a cessé de boire et aussi de dessiner. Cela l’inquiète. Je le comprends. Je suis aussi prise dans cette économie dépressive où je puise parfois dans la  mélancolie (comme lui dans l’alcool) de quoi écrire. Se sentir mieux, moins être en état de créer. Stupide sans doute mais ce fantasme existe.

Réflexion sur l’amour

Le cafard du week-end dernier met du temps à s’apaiser. La souffrance des prises de conscience est de pire en pire à mesure que je fais tomber  les fragiles barrières qui tenaient les fils de mon fichu « moi ». Je ne tiens plus à grand-chose et je chute dans ce vide immense qui se  creuse inlassablement dans mon âme. Que vais-je en faire ? Je ne sais pas.

« Et pour vous, qui suis-je ? » dit le Christ et l’Amour avec lui.

La question pose d’emblée la limite de ce que l’on peut connaitre : le Christ ou l’Amour m’échapperont toujours. A cette question, je répondrai avec des mots imprécis et ma définition aura l’exacte surface de ce que je voudrais qu’ils soient pour moi. Il y a donc pour chacun une définition singulière du Christ comme il y en une de l’Amour. C’est très embêtant quand on veut faire l’Eglise ou même une sorte de religion à deux (un amour entre deux personnes). L’impossibilité de connaitre « en vérité » fait de nous des idolâtres.

Mais, en posant cette question, le Christ ne cherche pas à nous piéger. Ce n’est pas un manipulateur. Il sait bien que nous nous trompons sur son compte. Par sa question, il nous invite à nous défaire de nos fausses croyances en les exprimant. Dans l’amour, le malentendu est certain et l’illusion inévitable. On ne peut pas parler d’amour sans faux pas. Mais parler c’est aussi se soumettre à l’ordre symbolique du langage. Cet ordre nous domine et ouvre la possibilité d’une vérité qui nous soit commune. L’erreur est bien là mais la vérité n’est pas absente. On pourra dire  « l’amour c’est autre chose » et on aura raison mais je pourrais dire l’amour « c’est aussi cela » et je n’aurais pas complètement tort.

Donc qu’est-ce que l’amour pour moi ? « C’est un besoin, un désir et un sentiment d’incomplétude.

C’est surement une illusion mais dont les effets sont très réels et me donnent  à goûter la vie dans sa douleur et sa beauté » et aussi, parfois, de voir l’autre comme personne d’autre ne le voit, dans une vision érotique de son être en devenir. Tout cela  semblera très bêtement romantique et cela l’est sans doute.

Mais voilà ! J’ai essayé de renoncer à l’amour mais je me suis trompée. Je suis en train de renoncer de croire que l’amour est  totalement illusoire, voué à l’échec et à la douleur et avoue, avec des grosses larmes dans les yeux, que je ne vivrai pas bien si je reste seule. Mon grand regret est que je fais tout à l’envers. Commencer par la solitude pour finir par l’amour, n’est-ce pas là une belle connerie ? Peut-être tout ce temps a été quand même utile et même nécessaire pour comprendre que si aimer et être aimée à un sens, ce n’est pas dans l’illusion que notre incomplétude puisse être comblée, notre désir satisfait et notre besoin rempli.

Je suis à Séoul jusqu’à demain et la ville (j’y suis allée déjà deux fois en 2008 et 2009) est devenue plus agréable. Le site de Séoul est très beau entouré de montagnes. J’ai revu mon amie E. qui est un adorable bout de femme avec qui je parle de tout et surtout d’écriture et de poésie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :