30 mars

Semaine pékinoise. Pékin est une ville de poussière.  Shanghai flotte sur une résille dense de rivières et de canaux où flottent parfois des cochons morts. On en parle sur Weibo. Shanghai balance: “chez nous, la soupe de porc est gratuite ! il suffit de faire chauffer l’eau du robinet”. Ce à quoi Pékin réplique: “nous on fume gratos, on n’a qu’à ouvrir les fenêtres”.

photo1544

Nous étions au salon CHIC, le rendez-vous du prêt-à-porter chinois. Oh !  On n’y trouvera pas la fine fleur de l’avant-garde chinoise et ses serpillères noires en laine bouillie dans un style très 80 qu’on ne voit guère plus qu’ici. Il faut un monde  lent à la détente pour que se sentir supérieurement ‘avant-garde’. Non, le Chic de Beijing rassemble les mastodontes de la confection chinoise, ces grands empires opaques dont on ignore jusqu’à l’existence à l’Ouest de l’Oural qui produisent en gros et rachètent à tour de bras des anciennes gloires américaines ou européennes.

J’ai fait ma moisson de noms idiots. En voici trois. Une « Fidellité » à deux ‘l’ ce qui la rend tout de même un peu volage, des « Gods of War » dont le logo rose tendre masque mal le vert-de-gris belliqueux des vêtements et un « Hanp » s’ornant d’une belle feuille de cannabis censée célébrer la fibre star de la marque – le chanvre (hemp).

photo1539 photo1548 photo1534

Les visiteurs de Chic ne le sont pas. Aucun hipster looké. Ici, on croise encore de vrais nigauds de province dorés sur tranche. Ce que j’aime, c’est le peu de conscience de l’effet produit de l’apparence. Des filles se baladent en jupette léopard qu’on trouverait vulgaire dans un peep show de Gardanne (qui pourtant s’y connait en cagole) et j’ai vu un garçon dont la braguette s’ornait d’un patch en tricot jacquard. Non enfin chéri, çà n’est pas possible !

B. est journaliste à Beijing. La politique de l’enfant unique est peut-être en passe de s’assouplir. Le chiffre de 300 millions d’avortement depuis 40 ans paru récemment m’a choqué. L’année 83 bat tous les records: 14 millions. L’assistante de B. née cette année-là,  me dit en souriant qu’elle a eu de la chance. Il y a eu aussi un milliard de stérilisation forcée. Le corps chinois est une affaire d’état. Voilà qui est terriblement intrusif.

Echoppe 26. Trois murs dans un bazar qui se découpent blancs et lumineux sur un chaos de bassines plastiques colorées, de balais chevelus, et des sous-vêtements bon marché. C’est un lieu d’exposition. En ce moment, on y voit les dessins de G. Avant lui, un jeune artiste chinois avait présenté des vidéos des habitants du quartier filmés pendant une minute, yeux fermés. La police avait cru à une secte sur la foi de rumeurs puis l’affaire s’est calmée. Ici on ne plaisante pas avec çà.

DEDD8itkah4

Il y a non loin de chez moi une échoppe minuscule et sombre où l’on vend des légumes. Le matin, les vieilles femmes chinoises en veste courte, pantalon et chausson de tissu viennent s’approvisionner. Elles ont  le cheveu blanc, souvent frisotté et un visage neutre dont le temps a dilué la féminité. Avec l’âge hommes et femmes se ressemblent. Ces dames prennent un plaisir évident à se retrouver et font causette devant les monticules de Qingcai, (légumes verts). Les voisins discutent et jouent aux cartes, les petits enfants courent avec leur culotte fendue  et s’étalent en riant sur le pavé. Les fils électriques tracent sur le ciel laiteux d’étranges caractères. Un lapin dans sa cage mâchonne pensivement de longues tiges jaunâtres.  Le couple qui tient la boutique est jeune et récemment arrivé à Shanghai. La fille a la bouille cramoisie d’une fermière et son mari l’air sauvage d’un homme des bois. Je leur achète des légumes qui ne coûtent rien et ils ne m’ont jamais trompé.

Dessins: Евгений Бондаренко.

Image vedette: via androphilia

Publicités

un commentaire

  1. Que tu écris bien . J’aime bien te lire et aujourd’hui je te passe un petit coucou niçois.
    Nous on écrit les pages d’un livre « IM2013 » qui s’annonce être un succés.
    Bises . Sergio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :