19 octobre ce qu’il reste à regarder

1_-Racines-recherchées

Je suis un peu bukan zhongfu en ce moment c’est-à-dire passablement vannée. Quand on m’appelle au téléphone j’ai le souffle court et quand le réveil sonne, je négocie âprement avec ma conscience de maigres rogatons de temps. Moi qui déteste être bousculée, j’apprends à sacrifier tout ce qui peut l’être. Ce n’est pas une mauvaise école sans doute. Tout ce qu’on enlève ne devait pas rester. Tout ce qui manque est peut-être de trop. Je me croyais encore d’un genre frugal, me voici totalement élimée aux coudes comme un bleu.

La Petite Bourrique d’Hangzhou m’avait convié à la réunion d’achat de la collection été. Les acheteuses assises en rang d’oignon dans le show-room disposaient de deux pancartes, l’une rouge, l’autre verte pour approuver ou rejeter les pièces de la collection qui défilaient, portées par trois mannequins. Les filles avaient les chevilles égratignées par le port d’escarpins trop hauts et les jambes tavelées de piqûres de moustique. La directrice commerciale, en bonne maquignonne, faisait l’article en les poussant sur le plateau comme des génisses. L’une des filles porte-manteaux avec une bouille toute ronde ramassée autour d’un sourire adorable essayait de rallier les suffrages. On m’avait fait venir pour rien car ces gens s’amusaient très bien sans moi dans ce remake chinois de « l’école des fans ». De temps en temps, partagés devant un vêtement dont ils ne savaient que penser,  ils se tournaient vers moi, interrogateurs. Moi, muette, impériale, tranchai : pouce relevé, la robe passait sur le fil, pouce baissé, c’était la disgrâce. Quand j’avais rendu mon verdict, tout le monde poussait un ah étonné, les uns d’avoir eu raison, les autres d’avoir eu tort.

OrderMeeting1

Ces simagrées ont duré toute la journée et à mesure que la fatigue gagnait, le choix des acheteuses déjà très arbitraire devenait totalement incohérent. Elles levaient leur panneau vert ou rouge avec des gestes désordonnés de robots détraqués. A un moment, alors qu’une dizaine de vêtement venait de faire abattre en série pour je ne sais quel motif absurde, Petite Bourrique, fumante de colère est montée au créneau pour défendre son produit. « Ne regardez pas le tissu, ne regardez pas la forme », a-t-elle lancé aux acheteuses pour se dédouaner. Elles,  stupéfaites, sont parties d’un gros rire en se demandant bien ce qu’il leur restait à regarder…

J’ai été en retard dans la remise du nouvel article pour BoF sur l’évolution de la mode féminine chinoise. Le papier sortira la semaine prochaine. S. mon relecteur préférée vit désormais à Melbourne en Australie et s’acclimate à la vie australe et ses beautés cannibales en lisant Paul Gauguin (Noa Noa). S. agrémente la relecture de quelques commentaires personnels délicieux: “I miss leopard print miniskirts 😉 When is that going to come-back to the West?” et se montre content quand il apprend un nouveau mot :  « jacquard » cette semaine – ce qui n’est évidemment pas très anglais.

images (25)

C’était aussi l’anniversaire de L, un jeune architecte canadien d’origine polonaise qui vit à Shanghai. Une grande tablée cosmopolite était réunie devant un gigot d’agneau, des pommes sautées et du Côtes du Rhône bien de chez nous . Les identités nationales sont des fictions et il ne reste de cette illusion qu’une note : l’accent. Nous parlions tous autour de cette table un anglais policé (les polonais surtout) ou plus approximatif (moi) et je me demandais ce qu’un véritable native speaker anglophone pourrait penser de notre sabir avé l’assent.

Finalement, J’ai repris le yoga. Deux mois d’interruption et j’ai le corps roide comme un vieux cuir de selle. Il va falloir assouplir tout cela. On n’a jamais fini de se délier. 

tumblr_mrm1f7bRQu1qzt15co1_1280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :