16 novembre, presque…

tumblr_mwbb42OJKg1qzt15co1_1280

Le froid est arrivé sur Shanghai et avec lui un brouillard  moutarde  qui irrite la gorge et prend la tête en étau. Du pont de Nanpu, le ciel semble aboli et les gratte-ciels n’ont plus rien à gratter.

Je suis allée à Kunshan rencontrer l’entreprise GB qui fabrique des poussettes, des jouets pour enfants et des sièges auto pour bébé. L’entreprise se situe en grande banlieue de Shanghai tout au bout de la ligne 11 du métro. La desserte est récente et a réveillé le marché immobilier local. Les agents immobiliers reconnaissables à leur complet -veston de salary man pour les garçons et d’office lady pour les filles racolent  à la sortie du métro. Ils étaient peut être trente à notre arrivée et formait un essaim de petits requins malingres et fébriles.

Suivant l’évolution de l’industrie chinoise, la société GB vend de plus en plus ses produits aux chinois et exportent moins vers l’étranger. Elle doit donc revoir profondément son mode de production. La sous-traitance internationale qui a permis de vivre dans une inconscience confortable et lucrative n’a plus court. Il va falloir se mettre à analyser, à concevoir, à choisir, bref à avoir des idées et prendre quelques risques. Voilà bien des tracas en perspective !  Les trois types que j’ai rencontrés vivent cependant assez bien la transition. Ils m’ont fort bien reçu et fait visiter les immenses shows-rooms de leurs deux marques chinoises. L’une est destinée aux villes de premier niveau. Les produits sont sensiblement les mêmes que pour pour les marchés américains ou européens. Les voiturettes pour enfants sont des répliques d’Audi ou de Mercedes. L’autre s’adresse aux villes secondaires (160  villes ont plus d’un million d’habitants): la palette de couleurs est plus criarde, et les voiturettes des copies de Chery. Le goût des autres, ça commence au berceau.

Pour justifier de la supériorité fonctionnelle de ses poussettes, GB préfère la démonstration « coup de poing ». Sur de grands écrans plat passait en boucle un film d’actualité (venu des Pays Bas semble t il ) où l’on voyait une poussette rouler sur un quai de gare puis tomber faute de freins sur les rails. Implacable, le train entrait alors en gare et nous laissait imaginer le pire. La manchette de ce document disait « BRAKING NEWS » et je me suis demandé un instant si cet humour macabre était volontaire ou pas. A la réflexion, je ne pense pas.

De tous des peuples de la terre, les belges sont les plus braves et les chinois les plus rigolos. Les vieilles personnes en particulier ont une spontanéité candide qui ravit. Le matin vers 7 heures, un très vieux monsieur pratique ses exercices de gymnastique. Je le vois se frotter le dos aux arbres comme une vieille biquette, monter sur la pointe des pieds et parfois s’élèver de quelques millimètres dans un entrechat minuscule. L’autre jour, il tapait de sa main droite la saignée de son avant-bras gauche et ce geste  ressemblait  à s’y méprendre à un bras d’honneur. Il était là planté au coin de la rue à faire des bras d’honneur en rafale à tous les passants et les conducteurs d’automobiles. Et celle-là,  qui cuisine avec un casque de moto pour se protéger les yeux des éclaboussures d’huile bouillante, elle est pas trognon.

523490_147142495496732_1340215548_n

Je travaille beaucoup en ce moment et je dois me pincer pour ne pas céder à la pulsion très forte de l’effacement. On se dissout dans l’action pure et l’on en oublierait presque de s’envelopper d’un voile opalescent qui dessine pour autrui et pour soi les contours d’une inconsistance: notre être. Heureusement que le corps est ici, jamais ailleurs. Sans lui, nous serions transparents.

tumblr_mw2o1rr1LT1qe0lqqo1_1280

Publicités

un commentaire

  1. Moi je voudrais bien cliquer sur des boutons pour dire « J’aime ta chronique » voir pour dire « Je t’aime » tout court mais comme je ne suis sur aucun réseau, quand je clique, on me demande le traditionnel usernamepassword…1 je n’en ai pas car je ne suis sur aucun réseau. 2 quand j’en ai un, je l’oublie. Vive le bon vieux bignou ! J’te le dis moi ! Une Ardèchoise heureuse.
    Vive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :