26 avril, le sentiment qui suit la dispersion de l’ivresse

tumblr_mwvo9fklMW1r7kuu3o1_1280

Quand C est partie pour Beijing après quelques jours passés à Shanghai, je me suis trouvée le temps d’une soirée aux prises avec ce sentiment morne et doux qui suit la dispersion de l’ivresse. J’ai mangé du chocolat, bu une canette de bière de la marque suntory  et regardé un nanar américain en DVD, vaguement écœurée de ma déconfiture mais que faire ?

C’est que nous avons passé ensemble quelques bonnes heures à causer des chinois, des illusions du désir, des sandales à talons hauts, du tofu de la vieille marchande du marché couvert, des questions que l’on reçoit en héritage, du gras de porc grillé, des tiraillements managériaux , de l’utilisation abusive du mot « écrin » dans les journaux dit féminins et enfin du « problème juif » qu’il faut tout de même bien caser quelque part.

Il est impossible de résumer la teneur de ces échanges sinon de dire le plaisir que l’on y prend. Leur grand mérite au fond est de sortir de soi et de s’entendre dire des antiennes connues mais dans une tonalité nouvelle. Cet effet de style suscite en sous-main la mise en mouvement de quelque obscurs desseins jusqu’alors occultés. Je n’ai jamais douté du caractère performatif du Verbe.

Ainsi je me suis avisée que mon équipe chinoise était composée de bras cassés et que tout espoir de les voir un jour se réveiller relevait décidément de la pensée magique et que je ne pouvais plus accepter par une sorte d’entêtement amer de me traîner de tels boulets. Mes attachements sont lents à rompre et j’ai dû revenir plus d’une fois sur ce bout de lacet coriace mais il a cédé. J’ai été occupée le reste de la semaine à trouver de nouveaux partenaires avec un certaine célérité. En quelques jours, j’ai rencontré deux dames chinoises qui vont peut-être donner un élan nouveau à mon entreprise. L’une se présente chapeautée, fardée de rouge, agressivement sexy et férocement matérialiste. L’autre s’avance frugale comme un samouraï, réfléchie et agile. Faisons le vœu d’une alliance de la souplesse et du dragon, car alors, c’est toute la Chine qui poussera !

tumblr_n3rm49zGKD1r7kuu3o1_500

B m’a envoyé des photos de mes neveux qui sont incroyablement mignons et je comprends très bien que mon frère déborde de fierté émue. Que nous ayons été un jour, tous autant que nous sommes, des créatures aussi adorables me paraît stupéfiant. Il se peut cependant que j’idéalise le passé.

Publicités

2 Commentaires

  1. Une autre C. dans cette chronique?

  2. Certes, je connais au moins trois C, mais aucun risque de confusion: ce sont des personnalités assez exceptionnelles ! A très vite, en baie de Chine. G

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :