3 mai, le problème avec l’imparfait

tumblr_mhlugmUBt31qb5wbbo1_r1_1280   

Pour la fête du premier mai, les rues de Shanghai sont pavoisées de drapeaux rouges qui ondulent gentiment accrochés aux réverbères. Dans l’air flotte le parfum melliflue des tilleuls en fleurs et des sophoras. Les shanghaiens sont partis en vacances et ceux qui sont restés musardent dans les parcs à l’ombre des bosquets. Les dames ont sorti leurs ombrelles, vissé sur leur front d’imposantes visières bleutées et miroitantes qui leur couvrent entièrement le visage. Sans la calotte de cheveux frisottés qui dépasse du casque on les prendrait pour Daft Punk. Parfois ces protections solaires ne suffisent pas et de petites tentes s’éparpillent comme des papillons colorés dans les jardins bientôt transformés en camping urbain. Les petits jouent au ballon, les parents ronflent, deux jeunes filles s’offrent un pique-nique joliment disposé sur une grande couverture bleue,  un type joue du cor et pas n’importe quel air : La Marseillaise s’il vous plait !

tumblr_mz8eufcO5m1qjewf1o8_500

Tandis que les shanghaiens s’amusent, le petit peuple des jardiniers et cantonniers triment sous le soleil. Depuis quelques jours, il règne une certaine agitation dans le quartier. Peut-être se prépare-il une visite officielle car les abords du grand hôtel d’Etat qui jouxte ma résidence sont en chantier. On change les plaques de fonte des trottoirs, garnit de touffes d’herbes les pelouses déplumées, nettoie soigneusement les allées avec de grands faisceau de brindilles soigneusement serrées en balai. Ils sont presque cinquante à travailler et sans forcer viennent à bout de l’ouvrage en quelques jours. Il y une efficacité de la masse en Chine qui me surprend toujours autant.

Premier mai ou pas, les affaires sont les affaires et j’ai eu un rendez-vous avec une futur partenaire de ma société. Elle m’avait filé rencard dans un café du quartier coréen qui se situe au sud Yan’Nan lu, la grande artère aérienne de Shanghai. On y propose des gaufres et des glaces énormes que l’on choisit, comme au Japon et en Corée, d’après des copies de plats hyperréalistes faites de résine colorée. Le café était bondé et en attendant la commande,  A et moi faisions notre petite revue de mode habituelle. Dentelle polyester serpillière, Mini short  en lambeau, strass à gogo, nos craintes pour cet été sont confirmées.

tumblr_maaimtHgnB1qh22o3o1_500

Forbes a enfin publié mon article mais je n’ai pas encore de blog attitré. Cela viendra peut-être. Cette fois, j’ai commencé par un article d’un niveau que je juge assez moyen pour ne pas créer d’attentes excessives qui seraient trop vite déçues. Forbes, c’est mauvais mais connu dans le monde anglo-saxon. On y trouve que des listes. Un jour, on devrait peut-être penser à publier une liste des meilleures listes.

http://www.forbes.com/sites/hengshao/2014/05/01/pollution-in-china-inspires-new-fashion-trend/

Alors que je réfléchis vaguement à un nouveau projet d’écriture, je découvre ma résistance à utiliser l’imparfait. J’ai un problème avec le temps du récit au passé. J’ai peut-être un problème avec le passé tout court.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :