10 mai, Bienvenue à Shaoxing!

tumblr_mrl4apGNZ61qb0ny9o1_1280  

Comme sur des roulettes 

Pas d’envolées lyriques à craindre cette semaine que j’ai vécue en négociante têtue.

J’étais jeudi à Shaoxing pour un salon textile. Shaoxing, gros bourg de 5 millions d’habitants de la province du Zhejiang au Sud de Shanghai. Pour s’y rendre, on prend l’express G7570 de 8h17 depuis la gare immaculée d’Hongqio. Sous de hauts plafonds blancs, les salles d’attentes ont la surface cumulées de quelques terrains de football.  Aux guichets, les préposées sont rompues à toutes sortes de problèmes qu’elles résolvent avec une célérité stupéfiante sans presque lever les yeux de leur écran. Les quais de béton impeccablement lustrés par une armée de balayeurs luisent doucement dans la clarté poudrée du matin.  Je me laisse porter, happée par cette mécanique bien huilée ;  une voix lisse égrène le chapelet des départs et arrivées et la foule chinoise va et vient en ondes régulières. Il faudrait toujours se méfier du plaisir que l’on prend à s’effacer dans une foule qui marche à pas cadencés.

Depuis la fenêtre du train, le paysage de Shanghai à Shaoxing ressemble à un puzzle défait. Les barres d’immeubles coupent les champs inondés où lève déjà le riz de printemps, des usines textiles crachent du charbon que des étangs de pisciculture tentent de piéger ; partout, la folie bâtisseuse chinoise rabouille les campagnes avec deux bras d’aciers crénelés et mélange le gris et le brun, le vert et le noir comme dans un grand tableau abstrait.

tumblr_n25hdmOVAz1qbozsto1_1280

La Vie Heureuse

J’ai retrouvé  mes clients sur place et nous nous sommes mis à la recherche d’étoffes imprimées.  Mais les tisseurs chinois montrent peu de produits par crainte d’être copié. On se bat pour découper des échantillons et en cas de refus, on demande à se les faire envoyer. Las, les promesses sont rarement honorées.  Comment faire? Pour voir la marchandise, il faut visiter les show-rooms. On y croise entre deux portes vitrées des acheteurs de textile  du monde entier : des barbus en kurta, des courtauds en kippa, des cow-boys en chemises rayées, des coqs râleurs en slim, bref le mérite du commerce reste tout de même d’ignorer les frontières et les castes.

A l’heure du déjeuner un fabricant nous a embarqué les clients et moi dans trois 4X4 Mercedes noirs pour nous conduire par des routes asphaltées toute juste damées puis par des chemins de halage cabossés jusqu’à l’auberge de la Vie Heureuse. Des grands filets de pêche étaient posés sur les eaux grises du lac et contenaient le menu du jour : des poissons de vase et petites écrevisses translucides. Derrière l’auberge, un jardin tremblait, écrasé de lumière. Une guinguette à Nogent ? Non la Vie Heureuse à Shaoxing. Après le repas, je suis retournée chez Mme Wang, directrice de la société Z pour discuter affaires. Elle m’a confié des projets démesurés en susurrant d’un air benêt. C’est le contraire qu’il fallait entendre. Ses plans sont très concrets et elle, très rusée. Finalement,  mieux vaut pas se prendre pour plus malin qu’on ne l’est.

tumblr_n4myxh90FX1qhqrjko1_1280

Y’ a de l’abus! 

V, le poussah de Bombay rechigne à signer son nouveau contrat. Il a poussé des cris scandalisés en lisant les clauses que j’avais allégées de dispositions mineures. Elles étaient portant restées lettre de morte durent les cinq dernières années de notre collaboration. Non, il a voulu revenir aux termes d’origine et puis encore baisser le budget et aussi allonger les délais de paiement. C’est un homme avec qui on ne peut pas négocier. Il  récuse par principe toute demande raisonnable de celui qui se prétend son égal. Il accorde ses largesses au pou qui s’humilie devant lui. Ce type vous rend vil à force d’écraser.  Nous n’aimons ni ramper, ni tromper,  mais  nous n’excluons pas de le punir de quelques lâchetés bien méritées.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :