16 août, dans les maisons

tumblr_mdg9bsYKFa1r0o3wlo1_1280

J’ai dormi dans le Lubéron chez ma tante. Elle vit dans une grande maison de plain-pied entourée de vignes et d’oliviers. Le cliché provençal est si parfait que je vérifie parfois s’il n’y aurait pas un hussard caché sur le toit. J’ai passé l’après-midi à courir vers le sommet de Mourre-Nègre avec pour compagnons, le mistral, un soleil radieux et le chuintement des lézards glissant sur ​​le calcaire chaud. Le monde me plait quand il se réduit à ses coordonnées élémentaires: souffle, lumière et mouvement. On y pense mieux  et l’on peuple ce paysage de présences qui lui ressemblent ; sobres et bonnes, lumineuses et sauvages. Dans ma chambre, un petit chien jaune est venu et s’est assoupi paisiblement près de mon lit. Un grand silence enveloppait les collines seulement coupé de ci de là par les coups de poings du vent. Le petit chien  soupirait tiède et vivant comme un bébé.

Un peu avant,  j’ai rendu visite à C. une sportive, blonde et bronzée, saine et honnête. Elle vient d’acquérir une maison sur les hauteurs de Carqueiranne, au lieu-dit du Paradis Nord. Le Paradis géographiquement se présente comme une trouée de ciel entre deux pins, et des plans successifs de bandes de mer et de terre à l’infini.  La maison est en chantier et voilà C enchaînée au devoir domestique et condamnée pour de longs mois aux tuyaux et aux tuiles, à l’électricité et à l’’isolation. Tout de même, on est allé nager longtemps dans la baie du village des Oursinières en compagnie de ses amies de jeunesse qui sont aussi un peu les miennes.

tumblr_mrqdimdfKA1rjj82fo1_1280

Le jour de la pleine Lune, j’étais chez L. dont la villa royale de luxe est achevée. L. est une femme assez fermement convaincue de sa supériorité native sur le commun des mortels, et cette confiance suprême est seulement altérée par l’inquiétude de n’être aimée que pour ses innombrables qualités. Le risque existe en effet mais cette fêlure infime, et l’ironie souriante qui la creuse  scelle notre amitié. La villa ressemble à un rêve californien : une moquette blanche épaisse comme une génoise, une piscine émeraude (le bleu aigue-marine est trop commun, tu vois) et un dressing en ébène fauve qu’elle me fait visiter comme les studioli des princes toscans. Sauf que des Jimmy Chow ont remplacé les Caravage (on parle de shopping ici, je te rappelle).  A mesure que la conversation avançait, dans cet apitoiement que l’on a sur même quand l’ivresse gagne, elle révélait que la vie d’une femme parfaite dans une maison parfaite n’est pas aussi cool qu’on pourrait le penser. Sa plainte est montée jusqu’à la lune tranquille et n’appelait pas de réponse personnalisée.

En chantier ou terminée, la maison paraît bien être une sorte d’incarnation, la projection dans la matière d’une vie rêvée. Déception : la vie réelle est bricolée. Je me suis mise en tête de faire des travaux de rénovation dans ma salle de bain. Si la  dimension du projet reste très modeste, jongler avec les possibles puis décider me plonge dans la perplexité. Est-ce que me vie tournera plus rond si mes robinets sont carrés ? Une paroi en Sopirex (béton cellulaire) m’évitera elle la prise de Seruplex (antidépresseur) ? Leroy-Merlin plus fort que Merleau Ponty ? Bientôt c’est l’impasse, l’excès d’options fatigue et les moyens manquent. Mais l’aporie décorative se résout finalement dans un précipité de choix clairvoyants et on se prend alors un instant pour un foutu génie de la décoration, ce qui est plus valorisant que de s’autoproclamer génie au morpion.

tumblr_n3d1kwhxDi1qak053o1_1280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :