30 août, Uniformité, Incongruité, Fraternité

Exif_JPEG_PICTURE

Fraternité

J’étais à Paris pour quelques jours et j’ai vu mon frère. J’étais un peu inquiète de savoir ce qu’il pouvait rester d’une fraternité désormais orpheline. Mon frère donc : un géant souriant aux cheveux bruns et aux yeux bleus, sens aigu du burlesque et âme sensible. Un mélange de Shrek et John Travolta,  Jim Carrey et Steve McQueen. Quand il était encore un petit garçon, il était si irrésistible qu’il m’exploitait honteusement: j’ai noué ses lacets de baskets, fait ses exercices de mathématiques, me suis précipitée à la maison pour lui rapporter en urgence ses lunettes, sa veste ou son bonnet de bain (les contingences du quotidien ne l’ont guère intéressé jusqu’à une époque récente). Je l’ai même porté sur mon dos tout un été en Italie en glissant sur les dalles de marbre des musées et des églises. Le métier de sœur aînée est exigeant : sherpa, répétitrice et secrétaire. Mais c’était le Petit Prince, voyez-vous. Et il me faisait rire de ma gravité, de ma rationalité sèche et de mon respect absurde des normes. Sans son influence décisive, je serais probablement devenue courtière en assurance ou pire encore, actuaire.

20140903_084405[1]

Incongruité

Paris était colorée de touches grises et beiges par une pluie annonciatrice de Novembre. Je n’ai pas fait grand-chose à part regarder des dessins animés avec mes neveux, dessiner des princesses gracieuses et des justiciers rusés, courir le long du Canal de la Villette et m’étirer parmi un groupe de géants noirs et massifs qui levaient de la fonte en écoutant du rap dans un espace de jeux destiné aux enfants. L’incongruité est le seul espace où tout le monde a toujours sa place.

tumblr_n5qqmfCAbj1qanldko1_1280

Uniformité

De retour à Nice, j’ai travaillé sur différentes dossiers de tendance que je vais devoir présenter en Septembre. Je commence donc à grappiller un peu partout des informations sur les startups en vue, les marques en vogue, les designers en vedette, les produits en orbite, etc : un shoot copieux de «nouveautés» plus ou moins probantes.  J’ai eu du mal à identifier des lignes de force intéressantes. Peut-être le caquètement du marketing est-il devenu si universellement prévisible – explorer de nouvelles possibilités, rapprocher les gens, changer les perceptions, source d’inspiration, expérience, expérience, expérience – que tout semble nimbé d’un même halo uniforme et policé, efficace et user-friendly de connerie globalisée. Peut-être est-ce aussi que je suis menacée d’obsolescence. 

tumblr_n5kltkN3TF1qarjnpo2_500

Encore une semaine et je serai à Shanghai. En attendant, je me laisse vivre. Et par chance, il fait beau.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :