13 septembre, Il est temps de sortir de votre sommeil

tumblr_n5tvi7X5o11qigxlco1_1280

Il est temps de sortir de votre sommeil. 7 jours de Shanghai et les poches de l’été sont déjà vidées. Un reste de hâle me colore encore un peu le front mais je tourne blette à toute allure, mithridatisée par  l’injection de doses croissantes d’adrénaline et de fatigue. Heureusement, bientôt mon corps sera chimiquement adapté et j’aurais bientôt plus de jugeote et moins d’état d’âme. La Chine vaccine gratuitement contre l’idéalisme sentimental.

J’ai encore pris une petite leçon de réalisme vendredi. Miss P,  éditrice de Jin Daily – un média en ligne consacré aux affaires chinoises dans lequel j’ai publié quelques articles cette année, m’invite à la rencontrer de visu lors d’un séminaire organisé par une agence de marketing digital dont elle est sponsor. Je m’y rends et découvre avec surprise que le patron de cette jeune société n’est autre que Monsieur N. que je connais fort bien : pas un ami proche mais un peu plus qu’une simple relation professionnelle, du moins le croyais je. On s’exclame tout sourire « ça alors… quelle surprise! …. » ; On échange les bises, amabilités et autres indiscrétions d’usage en bons camarades ; je lui explique la raison de ma venue. Il m’annonce tout de go que je ne pourrais pas assister à la conférence qui, dit-il, est exclusivement réservée à ses clients. Soit. Je ne me formalise pas ce cette restriction car je n’avais nullement l’intention d’assister à son événement et m’installe sagement dehors devant la porte pour attendre mon rendez-vous qui tarde tant et tant que… fatiguée de poireauter dans les courants d’air, je demande à m’asseoir à l’intérieur. La jeune femme boulotte qui garde l’entrée a pitié de moi et accepte de me laisser entrer. Une demi-heure plus tard elle revient me chercher au fond de la salle ombreuse où je m’étais discrètement installée et me demande de sortir à la demande de son patron et faux-ami, Monsieur N.

Bilan clinique : on m’a posé un lapin, j‘ai pris froid, je me suis fait jetée d’un séminaire auquel je ne voulais pas assister laissant derrière moi l’image vaguement humiliante du pique-assiette pris la main dans le sac de petits fours et puis, va trouver un taxi de libre un vendredi à 17h sur Yan Nan lu. Au retour,  je pestais contre l’hypocrisie et l’impolitesse de Miss P. et Monsieur N qui m’avaient si injustement traitée, j’écrivais rageusement un mail d’une causticité assassine sur un méchant bout de papier puis le jetais et n’y pensais plus.  Dans les jours qui viennent, j’aurai un licenciement à annoncer, des contrats à renégocier, deux conférences à donner et tout cela ouvre de larges perspectives d’écrire un certain nombre de mails que je n’enverrais pas. Cet épisode m’a finalement servi à m’extirper de ma torpeur gentillette.  Il était temps de sortir de mon sommeil. Finalement, c’était peut-être un vendredi ordinaire à Shanghai.

téléchargement (4)

Ni Hao, public aimé. Seule la prof de chinois, les vieux de ma résidence, la femme de ménage et le couple des fruitiers où j’achète des pommes et des pêches délicieuses avaient l’air heureux de me voir de retour. La marchande de fruits m’a fait fête et sautait autour de moi comme un petit chien joyeux en me tendant un sac plastique (faut être commerçant  tout de même). Ses yeux, je peux en jurer, ne brillaient pas seulement d’avidité mercantile. La prof de chinois m’a mitraillé de Fēicháng hǎo (excellent) plus ou moins mérités pendant trois heures, les petits vieux dodelinaient de la tête avec des « ah » admiratifs quand je leur ai dit que j’étais en France pendant un mois (tu parles d’un exploit !). La femme de ménage montré son dos souffrant et m’a remercié de lui préconiser des séances d’abdominaux. Ces gens sont pour moi un auditoire acquis mais avouons, un comité d’accueil souriant et enthousiaste est ce que nous souhaitons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :