20 septembre, s’attacher aux papillons

tumblr_memj8joDUt1r8vrhxo1_1280

S’attacher aux papillons.

F est brune, volubile, architecte. Elle vit à Shanghai avec M qui est blond, polyglotte et dont les blagues ne sont pas très drôles même si un zeste de savoir-vivre nous retient de lui signifier plus ouvertement. F a trouvé une énorme chenille sur les feuilles du citronnier qui pousse dans son jardinet. La chenille était verte, gloutonne et semait des bouses cylindriques digne d’un poney. Elle préparait sa métamorphose à bouffer comme ça comme un chancre. Quelques jours après, la voilà froissée en chrysalide comme un brouillon d’avenir. Elle se débarrasse de sa grosse caboche d’un coup de dent puis plus rien. C’est un moment dense, incertain et muet comme le silence qui précède l’ouverture du rideau au théâtre, le coup de feu du starter. Elle réapparait quelques jours après en papillon étincelant dans une robe diaprée rouge et noir. C’est un fichu prodige, tu peux le croire ! F a acheté tout un assortiment de fleurs en pot pour satisfaire les goûts de son miracle de papillon.

Mon papillon à moi est un sphinx d’un gris beige assez terne et gros comme la paume de ma main. Cet idiot dormait lové dans les plis d’une taie d’oreiller qui séchait dehors. Je l’ai ramassé un matin avec le linge et la pauvre bête affolée s’est envolée sans que je puisse l’attraper et le rendre à sa courte liberté d’insecte. Le soir venu, je m’affale sur mon lit et remarque de curieuses traînées de poudre au plafond. C’était mon bombyx qui avait peint ces traces légères en frottant ses ailes fardées à la chaux du plafond. J’ai retrouvé Michel-Ange accroché au lustre et l’ai foutu dehors avant d’effacer son œuvre magnifiquement éphémère d’un coup de serviette éponge.

Va comprendre les lois de l’attachement !

La guerre des nouilles

Les Ma tiennent l’estaminet au coin des rues X et Q. J’en ai parlé dans Shanghai Zen – http://nerval.fr/spip.php?article62 – Leurs nouilles fraîchement filées en deux écartés de bras  ou émincées au couteau puis préparées en soupe ou en sauce épicée sont un repas de roi sans trésor car ce festin ne coûte qu’ 1,50 euros.

Leur affaire tourne bien. Les Ma ont récemment rénové leur échoppe : nouvelles tables et murs pastels plastifiés figurant une campagne radieuse. Seul le vieux rideau qui sépare la salle de la cuisine est resté à sa place et paraît plus raide de crasse que naguère. Mais il y a trois mois, une famille chinoise – des Hans –  les Ma sont ouighours – s’est installée à côté et vendent des raviolis, une des spécialités de Shanghai. Insidieusement, la compétition capitaliste s’est installée et je crains que la guerre des nouilles contre les raviolis n’ait commencé. La dernière fois, la vieille Ma s’est emportée contre la voisine venue lui chercher querelle sur ses terres et en avait le fichu tout chamboulé. Le vieux Ma avec sa tête de poire surmontée d’une calotte en crochet a pris un air apeuré et semblait se dire : comment cela va-t-il tourner ? D’instinct, je me rangerais plutôt dans le camp des nouilles fraîches des steppes contre les raviolis mous des plaines.  Je garde pour le moment une stricte neutralité.

Comment ça cause

Elle était DG d’une boite dans le digital en Chine (et oui! c’est comme ça qu’on dit coco). Son discours a ce ton allusif et relâché des nouveaux managers qui se veulent tout à la fois humbles, proches, compétents et performants. Ils le sont.  Mais lisses aussi, jusqu’à l’inconsistance. Elle relate son expérience de trois ans en Chine et dit : « j’ai vu de belles choses, j’ai beaucoup appris ». Quoi ? On ne saura jamais. On la pousse un peu. Elle lâche au finish: j’ai appris à écouter. Dans le digital, on n’est jamais déçu du voyage.

526458_723718797645514_2069483263_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :