9 août, le blues des grands ciels

Ici on déconstruit! 

A. a six ans, L. deux de plus. Nous passons ensemble une journée à Paris du côté de la Villette. Je ne peux pas m’empêcher de les regarder à tout bout de champ, fascinée par leur peau soyeuse dorée par le soleil d’été, l’arrondi délicat du front, les grands yeux humides, brun-vert pour A, bleu-gris pour L, les épaules minces dégagées par leurs maillots de coton blanc, leur maigreur de jeunes pousses, le brillant des cheveux châtains, leurs gambades d’antilope, tant de grâce, c’est inouï. On cause. A. utilise souvent le mot « déconstruire ». Très marrant d’entendre ce mot derridien dans la bouche d’un si petit bonhomme. Il applique sa « déconstruction » à tout ce qui lui passe devant les yeux : un sous-marin, une écluse, une toile d’araignée. Chut, ici on déconstruit. L. elle, est férue d’analyse psychologique. Elle aime à deviner les sous-entendus du discours des adultes. Faut faire gaffe à ce que l’on ne dit pas. Ils ont déjà des peurs et des préférences bien affirmées. Les parents les connaissent par cœur mais que les baby-sitters d’un jour doivent apprendre illico presto. L. n’aime pas les cartables roses et A. les spaghettis à la tomate. L. affectionne la danse classique et A. adore les planètes. L. craint les bestioles qui volent et A. s’inquiète un peu des bombes dans le métro. En revenant par le Canal de l’Ourcq, je leur raconte l’histoire du prochain spectacle. Au moindre froncement de sourcil, je prends note de mes négligences coupables. Les enfants sont un public exigeant qui n’admet ni la facilité, ni le manque de logique. Le  verdict tombe. L. laconique dit: « elle est bien ton histoire ». A. renchérit: « raconte encore une fois !». Donc, ils ont aimé. Et moi, j’ai eu chaud.

tumblr_njv41yGPfz1r7kuu3o1_500

Le plaisir du dictionnaire

L’acquisition d’une liseuse a ravivé le plaisir que je prends à apprendre des mots nouveaux. La lecture des lettres de Rimbaud, écrites à 17 ans m’a mis la puce à l’oreille. La richesse de son vocabulaire est mirobolante. Me voilà donc à pister des termes inconnus. Estamper et bolduc, sconse et sagittal font partie de la moisson de la semaine. Je peux à présent escroquer des investisseurs crédules (mais reste à trouver la filouterie), poser un parquet dans les règles de l’art (on ne sait jamais),  puer comme un putois (c’est facile) et dresser des plans en coupe symétrique (en tirant la langue).  Les mots nouvellement découverts piquent des drapeaux colorés sur une grande carte muette. Les îles au trésor de la langue française, mon vieux.

L. A. Ring: Vid frukostbordet. NM 4347

L. A. Ring: Vid frukostbordet.
NM 4347

Retour à Shanghai

Je suis revenue à Shanghai hier soir après un long voyage en avion. De Nice à Dubai, mon voisin s’appelait Fayçal, c’était un jeune saoudien de retour de vacances passées à Cannes. Il avait tout l’air d’un prince des contes des mille et une nuits (et peut être était-il réellement le fils d’un prince). Nous avons bien discuté ensemble dans cette intimité tranquille qu’offre la promiscuité des transports en commun. Il travaille dans une banque dans une ville pétrolifère, a trois frères et quatre sœurs. Il m’a demandé : pourquoi voyager ? Je lui ai dit que le monde était vaste et nous sommes tombés d’accord. De Dubai à Shanghai, c’était un chinois qui a dormi tout le temps et conclu le voyage à l’arrivée par un rot peu discret. Me voici de retour à Jianshan lu. Il fait une chaleur étouffante. Les odeurs de cuisine et de corps mal lavés rendent pénible la traversée du passage étroit de la résidence vers la grand-rue. Le ciel est laiteux et chargé d’électricité. Je me suis contentée d’aller acheter un ventilateur d’appoint. Ce sera tout pour aujourd’hui. J’ai le blues des grands ciels.

tumblr_nk8f2v6QKl1tdxy70o1_1280

Publicités

un commentaire

  1. Je partage entièrement cette nostalgie des grands ciel, en particulier ceux où l’on disserte avec des princes (ou des princesses) en plein vol !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :