27 Septembre, 99 women, Unidentified Theatrical Object

las vegas tumblr_lyu4xbiLa81qdwkdyo1_500

UTO Unidentified Theatrical Object

La répétition générale des 99 women s’est tenue vendredi, avant dernière étape d’une aventure un peu folle dans laquelle je me suis lancée en Mars 2015, avec intrépidité et une bonne dose d’inconscience.

Qu’avons-nous vu ? 99 femmes en scènes, deux chorégraphies, un solo d’accordéon (la tromboniste arrive le 8 Octobre de Malaysie) et un tour de chant de l’incroyable Jojo, susurrant Mona Lisa. Il s’est pointé dans une invraisemblable robe à fleurs (plus Mère Denis que Da Vinci), une fleur de tiaré piqué dans sa perruque et chaussé de vieux mocassins d’homme de cuir jaune. Je lui ai prêté mes talons et j’entends m’occuper sérieusement de sa tenue car à l’évidence, sa connaissance du costume florentin présente quelques lacunes.

C’était une belle répétition et tu peux le croire, je me sens désormais à l’aise comme meneuse de revue. Quand tout se met à remuer autour, quelque chose en moi s’apaise ; observe la surface miroitante d’un lac de montagne, tel est mon paysage intérieur. Sans y penser, j’atteins le « flow », graal où se mêlent à part égales, la concentration et l’abandon. On peut y parvenir par d’autres chemins,  mais le théâtre m’offre en ce moment un puissant raccourci. Hop ! hop ! hop ! comme dirait Bro. Une pirouette, on s’envole vers l’azur. F. venu en spectateur a dit « C’était très beau, très puissant de voir toutes ces femmes. On n’écoute pas toutes les histoires, mais ce n’est pas très important: on regarde comment elles bougent, chacune, différente, comment elles parlent, on écoute le ton de chaque voix, chaque accent, on observe chaque sourire, chaque vulnérabilité (de femme, d’humain, ou d’actrice), et cette multitude de petites touches finit par peindre un visage puissant de la féminité ».

tea tumblr_neccvpwPyD1tw629so1_1280

4 veuves joyeuses

J’ai découvert tout près de chez moi, un magasin qui vend essentiellement des spiritueux, des cigarettes et aussi, des nécessaires à couture. Il est tenu par quatre vieilles dames honorables, frisottées comme des caniches qui prennent tour à tour leur quart (le magasin est ouvert 24/24). Elles semblent vivre ensemble dans une intimité ménagère réjouissante. Le matin tôt, la première enfile ses chaussettes (des mi-bas courts couleur chair) tandis que la seconde garnit les rayonnages et que les deux dernières vérifient dans un grand livre, couvert de minuscules écritures, les comptes de la nuit.  Tout est écrit à la main, minutieusement, à l’encre noir ou rouge Ces deux-là se disputent parfois quand cela ne tombe pas juste. La plus petite doit faire des erreurs mais la chef se montre indulgente pour les étourderies de la jeunette et rie derrière ses demi-lunes. Indifférente à leurs chamailleries, une grande maigre au visage cireux sert les clients sans dire un mot, glissant silencieusement d’un bout à l’autre du comptoir. La quatrième peste dans les rayons et baratte ses cartons (elle semble ignorer les règles du merchandising moderne) puis installe son tabouret dans un coin et tricote. Les voisines passent souvent pour papoter de sorte que la boutique, antichambre de la perdition dans l’alcool et le tabac est  aussi un salon de thé pour dames où l’on cancane sans modération tout en rendant la monnaie avec un gracieux sourire sur la vente de mauvais baijiù. Mon bon, elles me plaisent beaucoup ces vieilles demoiselles indignes.

Publicités

4 Commentaires

  1. Ohé Geneviève, au boulot, on aimerait bien connaître la suite…

    1. Ohé, j’écris le bouquin des 99 women, c’est ça la suite. Après je reviens à ma petite vie tranquille. Bisou.

  2. Quelles sont tes impressions après le spectacle?

  3. pour celles qui n’ont pas eu la chance de venir à Shanghai?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :