2 décembre, intervalles de confiance

Paris tumblr_namaacpky61qarjnpo2_1280J’ai été quelques jours à Paris à la mi-novembre. La ville était superbe, ciel croustillant, touches d’or pale et ce fameux gris, nuancé de bleu ou de beige, si doux, si neutre. J’y allais, sous le prétexte de rencontrer deux start-ups qui opèrent dans le domaine très couru de l’AI. Va savoir, j’ai toujours eu un penchant pour les sciences de l’incertain : j’aime les faits et les corrélations qu’elles révèlent, j’aime l’insondable mystère des causes qu’on peut seulement supposer. Il me plait se savoir que la vérité se cache dans la zone grise d’un intervalle de confiance. La confiance est au fond une forme d’humilité devant l’invisible. Or que devient la confiance avec l’AI? Elle se dissipe car la transparence et le contrôle la remplacent. Comme l’écrit le philosophe Byung-Chul Han, « là où l’on peut se procurer des informations à une grande vitesse, le système social passe de la confiance au contrôle et à la transparence ».  Une des start-ups que j’ai rencontrées était assez typique du data fondamentalisme ambiant : son service consiste à repérer des vendeurs en ligne de produits contrefaits et … à les supprimer. Je sursaute à ce mot. Sur internet, sur internet bien sûr,  précise le boss, content de son petit effet. A ses côtés, la directrice du Business Developement, croise les bras, se carre dans son fauteuil et me décoche un regard d’acier trempé. Je ris intérieurement de son numéro de digital barbouze.

A Paris, j’ai tiré des bords sur la carte de l’amitié et du temps en trimbalant ma valise à l’ouest chez G. copine du cours préparatoire du Groupe scolaire Ferdinand Buisson de Boulogne Billancourt et M. grande amie de Shanghai. 40 ans séparent ces deux rencontres et à peine 5 minutes de marche. Mais aussi chez O, à l’équilibre entre ces deux repères temporels, du côté de Bonne Nouvelle et chez B, qui suit la flèche du temps,  du côté des Buttes Chaumont. Voyager dans une ville qu’on croit connaître est plein de surprises. A la station Marcel Sembat par exemple, je n’ai rien reconnu sauf un immeuble d’angle en briques jaunes et le magasin Sport center qui liquidait son stock. Je n’ai même pas trouvé l’entrée de l’ancien Théâtre de Boulogne Billancourt où je prenais des cours de danse chez Mmes Bosio mère et fille. L’accompagnatrice au piano ressemblait à Ella Fitzgerald. Elle portait les cheveux courts, des lunettes papillon, des chemises hawaïennes et tapait dur sur son chaudron désaccordé. La seule chose que j’ai retrouvée, c’est la sensation de laideur que dégage ce rond-point, un mélange de trivialité commerciale et de brutalité routière.

Photography_OwiseAbuzaid_YellowShirt_01-1440x1440

Y avait-il des gilets jaunes hier sur ce même carrefour ? je n’en sais rien. A Nice, les GJ sont en petit nombre sur la place Masséna et se tiennent plutôt tranquilles, presque noyés dans le flot des promeneurs et des touristes qui font leurs courses ;  la fièvre acheteuse de Noel frappe dès Novembre. Je note qu’il y a pas mal de femmes parmi eux. Ceux qui piétinent près des grilles de la coulée verte se confondent avec les employés des jardins municipaux, en jaune eux aussi. Tout cela est un peu confus mais  n’empêche qu’il se passe quelque chose en France : derrière la fronde fiscale, on sent la pulsion froide du ressentiment. Je me tiens instinctivement loin de ce mouvement. Sans doute dois je faire partie des-gens-qui-ne-peuvent-pas-comprendre. Quand Macron a été élu, j’avais juste pigé un truc malgré tout grâce à la clairvoyance de Thomas Franck qui dans son livre What’s the matter with Kansas ? analyse les mécanismes de la montée populiste aux USA. Je sentais vivement que beaucoup de français n’aimaient pas ce que Macron représentait, sa gueule de winner, économiquement libéral, socialement progressif et positivement globalisé. Or le vieux peuple français est chatouilleux sur le principe d’égalité et plutôt chauvin ;  il doute du libéralisme et craint pour son identité. Et surtout il n’aime pas du tout qu’on lui fasse la leçon. Wait and see.

Rapport intéressant sur le vocabulaire des GJ sur les réseaux sociaux: https://www.scribd.com/document/394250648/Rapport-Gilets-Jaunes

Truth_Facts_12

 

Publicités

un commentaire

  1. j’adore ton analyse des événements des GJ….wait and see, certes, mais les chatouilles commencent à faire flipper…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :