Archives de Tag: Architecture

9 octobre, jours de fête

Mon frère s’est marié. « 13 ans que j’attendais cela » a déclaré l’épousée. Elle était en blanc, une robe courte en brocard qui dévoilait deux genoux gracieux. Il portait un costume sombre ; l’antivol était resté accroché à la manche, signe facétieux de sa distraction légendaire. Ils étaient beaux les mariés et très amoureux devant leurs deux enfants aux […]

28 juin, Guide pratique des petites contrariétés

C’est la semaine sans. Ou avec, c’est selon. D’abord, il pleut. Pas une bruine légère de printemps, non, mais un vrai temps d’apocalypse, plein de bruit et de fureur. Je me protège comme je peux sous une cape de plastique colorée sous laquelle, très vite, je ruisselle de sueur et termine finalement trempée, dedans comme […]

20 septembre, s’attacher aux papillons

S’attacher aux papillons. F est brune, volubile, architecte. Elle vit à Shanghai avec M qui est blond, polyglotte et dont les blagues ne sont pas très drôles même si un zeste de savoir-vivre nous retient de lui signifier plus ouvertement. F a trouvé une énorme chenille sur les feuilles du citronnier qui pousse dans son […]

16 août, dans les maisons

J’ai dormi dans le Lubéron chez ma tante. Elle vit dans une grande maison de plain-pied entourée de vignes et d’oliviers. Le cliché provençal est si parfait que je vérifie parfois s’il n’y aurait pas un hussard caché sur le toit. J’ai passé l’après-midi à courir vers le sommet de Mourre-Nègre avec pour compagnons, le […]

12 juillet, premier prix de bavardage

  Un premier prix de bavardage Le week-end dernier j’étais à Hong Kong pour intervenir dans deux conférences. La première se tenait au Jockey Club Innovation Tower, un bâtiment signé du cabinet Zaha Hadid feuilleté et vacillant comme un livre écorné.  Le brio d’Hadid donne un peu le tournis. On rêve parfois de murs tirés […]

6 avril

Une endurance inutile J’ai mis plus de douze heures pour revenir de Pékin à  Shanghai. L’avion du soir a eu beaucoup de retard. On nous a conduit dans un hôtel chichement éclairé et puant le tabac froid pour patienter quelques heures,  puis réveillés à 2 heures du matin pour nous ramener hébétés à l’aéroport. À aucun […]