Archives de Tag: Business

1er juillet, croisements

Je devais aller à Guangzhou le weekend dernier pour une dernière lecture de Lisa organisée dans le cadre du festival Croisements.  Mais les pluies de juin en ont décidé autrement. Juin est immensément humide (l’emphase est justifiée, crois-moi). Tout devient spongieux et certains allergiques réagissent en se couvrant de pustules batraciennes. Les vols étaient annulés, […]

1er mai, entre deux tours

Juliet G. a fondé une marque chinoise de cachemire après avoir fourni pendant 20 ans des marques de luxe. Entre nous, je n’ai jamais trouvé sa laine exceptionnelle, la fibre est trop courte et trop ouverte ; un toucher ultra-doux qui se donne tout entier, subjugue un instant mais sans convaincre. Mais j’aime beaucoup le […]

2 avril, chaos bien ordonné

Avant 7h du matin, les rues de mon quartier sont très calmes. La vendeuse de légumes assise sur son minuscule tabouret débrouille les bottes d’épinards jetés en ballots compacts devant son échoppe par un kuaidi pressé. Une dame serrée dans son tablier à fleurs fait revenir des montagnes d’œufs dans un grand wok rempli d’huile qu’elle […]

14 janvier, grandeur et énergie

Ces temps-ci, ma vision du bonheur terrestre serait à peu près celle-ci: lire 8 heures par jour dans mon lit. Les agités ont parfois des plaisirs d’anachorètes ;  la lecture offre l’alibi précieux du mouvement sans gesticulation, elle astreint la volonté d’agir à une convalescence forcée, au lieu que celle-ci se retourne contre elle-même, tourmentée d’être […]

24 décembre, bifurcations

Dans trois jours, j’ai 47 ans. J’aborde la période-des-fêtes-oui-c’est-sympa- mais-vivement-qu’on-en-sorte à Shanghai sous un ciel épais comme un gruau boueux. L’année 2016 a été rude et la course du monde n’a pas aidé, pas vrai ? Cette semaine, je devais aller à Pékin. La pollution atteint des sommets en cette période de l’année et a empêché […]

27 novembre, un atout dans la manche

La semaine dernière j’étais bien abattue par une accumulation excessive de revers professionnels. Sans doute, ma plainte était légèrement exagérée – on a tendance à tout dramatiser – mais elle m’a valu quelques saluts amicaux appréciés. La frustration est aussi un atout considérable dans la manche de celui qui écrit. Le potage amer que la vie […]

20 Novembre, coup de bambou

 Ces dernières semaines m’ont cassé le moral. Sans doute, j’ai un don particulier pour l’insatisfaction et la candeur, l’étoffe dont on a toujours fait les « perdants » même pas magnifiques, hein ? J’aurais aimé être plus rusée et plus pragmatique, moins indéfectiblement liée par ma fichue hérédité européenne au prestige de la critique et de l’idéalisme. […]