Archives de Tag: Cuisine

30 juillet, Sacrée Zaza

J’ai rencontré Zaza quand j’étais toute gosse. A l’époque, on disait encore bath et facho, ciné ou surprise-partie. Tout le monde parlait comme çà même les petits bourgeois proprets, la raie sur le côté, plaquée, mouillée qu’elle côtoyait à Science Po du côté de Sèvres-Babylone. Zaza avait 25 ans, une belle santé, blonde comme les […]

22 juin, lu par hasard

Lu par hasard Depuis quelques mois, je vis avec un seul livre. Mon livre est un paperback jauni à la couverture déchirée que j’ai trouvé dans l’appartement – Renée, la fille qui m’a précédé dans cette chambre écrivait. C’est un recueil de nouvelles – New women and New Fiction – écrites dans les années 60 et […]

20 septembre, s’attacher aux papillons

S’attacher aux papillons. F est brune, volubile, architecte. Elle vit à Shanghai avec M qui est blond, polyglotte et dont les blagues ne sont pas très drôles même si un zeste de savoir-vivre nous retient de lui signifier plus ouvertement. F a trouvé une énorme chenille sur les feuilles du citronnier qui pousse dans son […]

15 mars, peaux de banane

Pelures L’ayi (la femme de ménage) se pointe le samedi vers midi. C’est une femme d’environ quarante ans qui possède la vitalité rieuse et la brusquerie des femmes de Shanghai. Tandis que sa fille dessine, elle prépare des nouilles, fait sa lessive puis se résout enfin à passer un coup de lavette sur mon bureau. […]

22 février, ne manquer de rien ?

Le marché couvert de la rue S a été refait de fond en comble. Les poissons vendus vivants évoluent désormais dans des casiers réguliers et non plus dans de grandes piscines de faïence jaunâtre et écaillée. Les boutiques crasseuses des vendeurs de buns, d’omelettes aux herbes, de raviolis frits qui longeaient les murs extérieurs de la halle […]

15 juin

Le mois des épidémies Après un week-end travaillé, nous avons eu droit cette semaine à trois jours de congés pour la fête des bateaux-dragons qui marque l’entrée dans l’été. Pour les chinois, Juin est un mois dangereux, l’énergie yang y est à son apogée et la nature poussée par une méchante fièvre perd son indolence. […]

Pygama

22 septembre

« La fretta del futuro rende il presente prematuramente passato ». Le week-end dernier, j’ai assisté  à la projection de deux documentaires d’un sinologue italien  dans la petite librairie 2666 à Shanghai. Il professore avait la crinière frisée et grisonnante, des sandales franciscaines, une chemise froissée indienne, et le phrasé digne d’un situationniste lacanien des […]