Archives de Tag: Voyager

27 mai, avec son potentiel

Trois semaines que j’attendais ça : dormir de tout mon content et renouer avec le fil de mes chroniques chinoises. Mais les derniers week-ends ont été envahis de servitudes pressantes : la lecture à haute voix des aventures de Lisa devant des parterres d’enfants attentifs, l’accueil d’une escouade de cadres d’une société française en tournée chinoise et […]

6 février, super 8

Tu as avancé ton retour du 30 juin au 3 février ; l’agent de voyage t’a facturé 230 Euros de frais. Combien fallait-il payer pour qu’il appuie sur le bouton « confirmer le changement de date» à la fin de l’opération? Tu t’en rends compte au check-in. Tu es arrivée au comptoir d’enregistrement avec presque 4 mois d’avance. […]

20 août, laisser filer

Je suis arrivée à Paris par le vol en provenance de Dubai. Au travers des grandes vitres ajourées de polygones étoilés de l’aéroport, on distinguait à peine la plus haute tour dans un ciel couleur sable, aussi tremblante qu’un mirage. Il y a-t-il vraiment quelque chose à voir à Dubai ? Le chauffeur de taxi parisien […]

7 août, polyphonie indienne

Je suis allée en Inde pour la première des 99 women qui avait lieu les 29 et 30 juillet dans la ville de Pune, état du Marathstra.  Il fait presque frais à Pune, un temps mouillé comme un coton imbibé. Sous le ciel gris, la ville indienne est moins violente mais plus piteuse ; la route […]

29 Février, détour indien

J’ai pris l’avion pour Mumbai le dernier jour des vacances chinoises de Printemps. Le taxi filait vers l’aéroport à vive allure ; de l’autre côté de la voie d’autoroute, un flot dense des voitures charriait des milliers de Shanghaiens sur le retour. J’ai fait escale à Dehli au milieu de la nuit. Pas moins de 11 […]

19 janvier, Avec toutes mes excuses

J’ai passé 48h à Hong Kong. Le Peak était noyé dans des brumes cotonneuses ; depuis les routes qui serpentent au-dessus de la ville on ne voyait strictement rien à part quelques joggers moulés dans leurs collants de couleurs vives et des marcheurs en tongs et doudoune accompagnés de chiens turbulents!  Or, Hong Kong me […]

4 décembre, rêves de poisson

Dreams of fish Quand je suis arrivée à Shanghai, il y a cinq ans, le théâtre de la rue chinoise, truculent et exquis m’a happée.  Le petit monde de la rue H. a été mon premier cours de civilisation. J’ai aimé tout de suite les paniers fumants en bambou tressé des marchands ambulants, les dormeurs alanguis dans leurs nids de cartons, […]