JR-high-jump-flying-rio-de-janeiro-brazil-art-installation-designboom-01

Je suis arrivée à Paris par le vol en provenance de Dubai. Au travers des grandes vitres ajourées de polygones étoilés de l’aéroport, on distinguait à peine la plus haute tour dans un ciel couleur sable, aussi tremblante qu’un mirage. Il y a-t-il vraiment quelque chose à voir à Dubai ? Le chauffeur de taxi parisien […]

28061486003_c262a04f45_k

Je suis allée en Inde pour la première des 99 women qui avait lieu les 29 et 30 juillet dans la ville de Pune, état du Marathstra.  Il fait presque frais à Pune, un temps mouillé comme un coton imbibé. Sous le ciel gris, la ville indienne est moins violente mais plus piteuse ; la route […]

bubble

  C’est la canicule à Shanghai. Un sèche-cheveux gigantesque souffle sur la ville. Dans ma chambre, un climatiseur cacochyme peine à faire baisser la température de quelques degrés et je mijote dans mon jus. Est-ce la météo ?, je vis avec l’impression confuse d’un orage à venir, cherchant dans le crépitement de pensées douloureusement électriques, un […]

VR_img_1_1461621929_d3b1d0fe65ed40609f89fa2e31bbf717

Shanghai est engluée dans la touffeur d’un été humide. L’air lourd et saturé d’odeurs malsaines colle à la peau. Les hommes se saoulent et jouent aux cartes tard dans la nuit, ventre à l’air et cigarettes au bec. Les femmes verdissent, le visage luisant sous une couche de fard blet. Les esprits s’échauffent et se […]

peony

J’ai lu récemment les deux livres les plus célèbres de Gao Xingjian, prix Nobel de littérature (2000) : La Montagne de l’Ame et le Livre d’un Homme Seul. Ce sont des grands livres et pas seulement pour mieux saisir de l’intérieur l’expérience de la Révolution Culturelle. Le narrateur est coupé en deux : son être social appelé […]

mouvement

Juin est un mois sous amphétamines. La végétation croit follement, dopée par un crachin électrique. Chacun se presse de faire ses valises, de terminer un projet ou de montrer quelque chose ; il faut y aller, dire bon vent, et merci et surtout bravo. Cet emballement fièvreux gâte un peu le plaisir parfois sincère qu’on pourrait […]

3001_tumblr_n4lhtcdfx11qa7boko1_1280

Il suffit de deux petites semaines sans écrire pour je devienne un bourbier d’ennui. Le bruit domine, j’avance à l’aveuglette. Avec le temps, je comprends mieux ce qu’écrivait Proust: « La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c’est la littérature ». Ce n’est pas une parole en l’air, mon vieux. Je ne fais pas […]

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 773 autres abonnés