Ce qu’il y a de bien avec les voyages, c’est qu’on y voit du monde…Pas Le monde, le Grand, celui des cartes de géographie, des océans et des grands espaces qu’on avale à grandes lampées d’exotisme. Ce monde-là sidère ; on n’est jamais très sûr de le voir vraiment. Parfois, on le parcourt ou mieux, il […]

J’ai été insupportable pendant deux semaines. Non pas que je sois supportable le reste du temps (j’entends déjà les moqueurs) étant donné ma propension à me monter le bourrichon mais là, je crépitais d’une haine si ouverte que Mme S, qui en a vu d’autres, semblait un peu inquiète (Mme S est la psy chez […]

Après mon équipée sicilienne, je suis partie vers le Nord. J’ai commencé par une halte à Tourcoing où je devais animer une journée de formation pour une équipe marketing spécialisée dans la promotion des grands centres commerciaux. J’ai pris l’avion pour Lille. A Nice, dès l’embarquement, on devinait le Nord, dans les visages rubiconds vernis […]

J’étais dans le Sud de l’Italie cette semaine pour accompagner une délégation d’un grand constructeur automobile. Après trois autres pays d’Europe, on allait là-bas faire le point sur la prolifération des micro-mobilités urbaines et la raréfaction des services de transports en zone rurale. Le choix s’était donc porté sur Rome et sur une petite ville […]

Longtemps, je me suis mise en pétard…. Voilà comment commencerait ma « recherche du calme perdu ». Dieu sait si je cultive depuis longtemps une solide réputation d’irascibilité ; « soupe au lait », « acariâtre », tout môme déjà, mon frère faisait danser devant mes yeux furibonds des chapelets d’adjectifs quand la moutarde me montait au nez. (Il faut noter qu’il […]

Je suis revenue de Beyrouth soulevée par un enthousiasme exorbitant ; j’ai mis deux jours à m’en remettre et j’ai dormi de tout mon saoul pendant tout un weekend. Dehors il faisait beau et je m’en veux toujours un peu de mijoter dans mon jus de rêveries obscures quand le soleil brille. Dans mon enfance, se […]

Dans King Kong Theory, Despentes écrit un truc très vrai – J’ai relu ce texte hier dans le tram. Les trois premières pages de l’essai offrent un moment de jubilation spéciale qui tient à l’attelage de la vérité et du rire à gorge déployée. On se dit : putain, c’est exactement ça ! Suivi d’un direct du […]